Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref-trans:imagerie:item_349:start



Item 349 (Imagerie) - Syndrome occlusif de l'enfant et de l'adulte

Item 349 - UE 11 - Syndrome occlusif de l'enfant et de l'adulte

  • Diagnostiquer un syndrome occlusif.
  • Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

I Syndrome occlusif de l'adulte

A Généralités

Le syndrome occlusif correspond à l'ensemble des symptômes consécutifs à la survenue d'un arrêt du transit intestinal situé entre l'angle duodénojéjunal et l'anus, soit d'origine mécanique, soit d'origine paralytique (arrêt du péristaltisme). Cette occlusion peut concerner l'estomac ou le jéjunum (occlusion haute), l'iléon ou le côlon (occlusion basse). Le diagnostic d'occlusion est suspecté cliniquement et confirmé par l'imagerie. La cause de l'occlusion est le plus souvent identifiée en imagerie. Les situations d'urgence sont suspectées cliniquement mais le plus souvent identifiées en imagerie.

B Stratégie d'exploration en imagerie

L'abdomen sans préparation n'est plus un examen à demander en cas de syndrome occlusif. C'est le scanner abdominopelvien qui doit être prescrit d'emblée. L'IRM n'a aucune indication.

C Sémiologie

L'imagerie a pour objectif : (i) de confirmer le diagnostic positif ; (ii) de faire le diagnostic topographique ; (iii) de contribuer à identifier la nature de l'obstacle ; (iv) de dépister les complications (ischémie des parois, perforation).

Chez l'adulte, le scanner est l'examen qui doit être demandé devant un syndrome occlusif. En amont du siège de l'occlusion, il met en évidence des anses digestives distendues sièges d'une stase hydro-aérique qui se traduit par la présence de niveaux hydro-aériques (fig. 1). La distension digestive signe le diagnostic. Lorsqu'il existe une distension de l'intestin grêle (en général supérieur à 3 cm de diamètre), alors le diagnostic d'occlusion est posé. Les niveaux hydro-aériques sont possibles en cas d'occlusion mais pas systématiquement. Pris isolément, ils ne permettent pas de poser le diagnostic d'occlusion.


Fig. 1 Coupe tomodensitométrique axiale après injection de produit de contraste d'une occlusion du grêle montrant la distension avec stase hydro-aérique des anses grêles qui présentent de nombreux niveaux hydro-aériques (flèches).

En aval de l'occlusion, les anses digestives sont plates sans image de niveaux hydro-aériques. La jonction entre les anses digestives dilatées et les anses plates renseigne sur le siège et souvent la cause de l'occlusion (invagination, volvulus, tumeur, hernie étranglée, bride, etc.).


D Les situations d'urgence

Le scanner et l'échographie en pédiatrie permettent aussi d'identifier les signes de gravité qui sont :

  • un épanchement intrapéritonéal (voir chapitre 9) ;
  • un pneumopéritoine qui signe la survenue d'une perforation digestive le plus souvent en amont de l'occlusion (fig. 2) ;
  • des signes de souffrance des parois digestives. Dans ce cas, on retrouve des parois qui se rehaussent mal après injection de produit de contraste iodé et des bulles d'air dans la paroi (pneumatose pariétale) (fig. 3).
Un cas particulier : l'occlusion fonctionnelle ou iléus fonctionnel

Dans ce cas, le scanner ou l'échographie retrouve une distension digestive avec niveaux hydro-aériques de l'ensemble des anses grêles et parfois du côlon, mais sans image de jonction entre des anses dilatées et des anses plates. Il n'y a pas d'obstacle organique. Cette occlusion est due à un arrêt du péristaltisme des anses digestives secondaires à une intervention chirurgicale récente, à une pancréatite, à des médicaments, etc.


Fig. 2 Coupe tomodensitométrique après injection de produit de contraste iodé passant par l'étage sus-mésocolique.
On observe un pneumopéritoine sous la forme d'images aériques situées à l'extérieur de la lumière des anses digestives, en avant du foie (flèches longues), mais également en avant de la face antérieure de l'estomac (flèches courtes) et à la face inférieure du foie autour du lit vésiculaire (têtes de flèches).


Fig. 3 Coupe tomodensitométrique passant par le pelvis montrant une occlusion sur volvulus du grêle.
Les anses grêles sont distendues, sièges d'une stase hydro-aérique avec niveau hydro-aérique (têtes de flèches) et des signes de souffrance ischémique de la paroi des anses grêles qui se traduisent par la présence d'une pneumatose pariétale (petites bulles d'air dans l'épaisseur de la paroi des anses) (flèches).


II Syndrome occlusif de l'enfant

En période néonatale, l'exploration en imagerie d'un syndrome occlusif repose sur le cliché d'abdomen sans préparation effectué en position couchée et l'opacification du côlon par un lavement aux hydrosolubles iodés. L'échographie, si elle est réalisée précocement, est utile pour certaines étiologies (sténose duodénale intrinsèque ou par malrotation digestive, atrésie du grêle, iléus méconial, bouchon méconial, malformation anorectale). Elle permet d'étudier la motricité digestive, d'apprécier la dilatation des anses d'amont, le collapsus digestif d'aval et de préciser le contenu liquidien ou méconial de part et d'autre du site obstructif.

Chez le nourrisson et l'enfant, l'échographie est l'examen de 1re intention qui permet de confirmer le diagnostic clinique, d'apprécier la souffrance du tube digestif (absence de péristaltisme et épaississement de la paroi des anses) et de parfois visualiser la cause de l'occlusion (diverticule de Meckel, masse abdominale, brides). Le recours à la tomodensitométrie est exceptionnel : obésité, distension gazeuse du tube digestif.

Points clés


  • Le scanner abdominopelvien a remplacé l'abdomen sans préparation en cas de syndrome occlusif chez l'adulte.
  • L'échographie est toujours l'examen de 1re intention chez l'enfant.
  • L'image clé à rechercher est la distension des anses digestives de plus de 3 cm (chez l'adulte) et la présence d'une jonction entre des anses digestives plates et des anses digestives plates dilatées à tout âge.
  • Le scanner ou l'échographie permettent d'identifier les situations d'urgence.


sides/ref-trans/imagerie/item_349/start.txt · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)