Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref-trans:imagerie_dfgsm:chapitre_14_couts_des_examens_d_imagerie_en_france

Chapitre 14 Coûts des examens d'imagerie en France

V. Hazebroucq

Quatre-vingt millions d'actes d'imagerie sont réalisés en France chaque année pour des patients ambulatoires (c'est-à-dire non hospitalisés), pour un coût total d'environ 6 milliards d'euros. Le prix moyen d'un examen, toutes techniques confondues est d'environ 57 euros par acte, et varie selon la technique d'imagerie, ainsi que le mode de tarification :

  • pour une majeure partie des examens, le tarif de prise en charge par l'assurance maladie1) des actes définis à la classification commune des actes médicaux (CCAM) englobe la rémunération « intellectuelle » du médecin et l'ensemble des « coûts de la pratique » c'est-à-dire la rémunération des personnels techniques et de secrétariat, les frais d'acquisition, d'entretien et de fonctionnement des appareillages et des locaux, les consommables, le chauffage, l'électricité, le système d'information et d'archivage, la téléphonie, l'assurance du cabinet et de responsabilité civile professionnelle, etc. ;
  • pour la tomodensitométrie (TDM), l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et la tomographie par émission de positons (TEP), un double système de prise en charge a été établi, distinguant un « forfait intellectuel » versé au médecin – ou à l'employeur du médecin en cas de salariat – pour rémunérer l'acte médical et un « forfait technique » versé à l'exploitant de l'appareil pour financer l'ensemble des frais engagés pour la réalisation de l'examen ;

La figure 14.1 résume les coûts moyens des examens par technique, en distinguant, le cas échéant, les tarifs des actes intellectuels de ceux des forfaits techniques [1].


Figure 1: Coûts moyens des examens d'imagerie par technique (données de janvier 2017).


Le tableau 1 indique, pour information, le tarif réel « opposable » de la prise en charge de quelques actes d'imagerie parmi les plus fréquents (hors suppléments d'honoraires).

Tableau 14.1 Tarifs opposables d'une sélection d'actes d'imagerie diagnostique en France

Nature de l'examenCoût de l'acte ou de l'acte intellectuel
Radiographie thorax simple21 €
Radiographie thorax - gril costal45 €
Radiographie mains / poignets20 €
Radiographie genou23 €
Radiographie bassin et coxo-fémorales31 €
Radiographie rachis cervical (3 incidences ou plus)41 €
Radiographie rachis lombaire46 €
Mammographie bilatérale66 €
Échographie mammaire42 €
Échographie thyroïdienne35 €
Échographie abdominale ou pelvienne52 €
Échographie abdomino-pelvienne76 €
TDM 1 territoire anatomique (cervical, thoracique, face, encéphale, rachis…)25 €
TDM 2 territoires anatomiques : p. ex. abdominopelvien, sans et/ou avec contraste)51 €
TDM 3 territoires anat. ou plus, uniquement pour la cancérologie76 €
IRM quel que soit le territoire anatomique, hors membres : (cérébrale, thorax, cou, cœur, sein, abdomen ou abdominopelvien, rachis…)69 €
IRM d'un segment de membre, sup. ou inf.55 €
Scintigraphie myocardique470 €
Scintigraphie pulmonaire360 €
Scintigraphie osseuse170 €
Scintigraphie thyroïdienne110 €
TEP au 18F-FDG90 € + forfait technique (550 ou 1000 €)

(Données CCAM de Janvier 2017 : il s'agit d'exemples de tarifs de base, variables en fonction des détails techniques de réalisation et de l'application possible de divers modificateurs ; ils sont arrondis à l'euro le plus proche.)Pour conclure, il n'est sans doute pas indifférent de relever, avec l'économiste Frédéric Bizard [2], que les tarifs unitaires des examens d'imagerie sont en France nettement inférieurs à ceux pratiqués en Suisse, ou en Belgique ainsi qu'à la moyenne européenne, bien qu'assez comparables à ceux de l'Allemagne.

Ces différences tarifaires contribuent à expliquer le nombre plus élevé d'actes par appareil, ou par milliers d'habitants par rapport aux pays cités ci-dessus, et posent de réelles questions de fond sur la pertinence et la qualité de ces actes, ainsi que sur la qualité de vie au travail des professionnels.

Comprendre la nécessité de régulation et de contrôle des flux des demandes d'examens d'imagerie fait partie aujourd'hui de la formation des futurs médecins. Les efforts portent sur l'enseignement des indications des examens d'imagerie dans le but avoué de privilégier la qualité et l'efficience sur le volume.

Références

[1]L'imagerie médicale en France, un atout pour la santé, un atout pour l'économie. Livre blanc du Conseil professionnel de la radiologie française (G4 Rx), Paris novembre 2016, disponible sur : http://www.livreblancimagerie.fr/

[2]Bizard F. L'imagerie médicale dans huit pays européens. Brochure éditée par la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR).

1)
Ces tarifs peuvent être consultés en ligne sur le site Ameli.fr à la page : http://www.ameli.fr/accueil-de-la-ccam/index.php. Les tarifs des forfaits techniques restent fixés par des dispositions rattachées à l'ancienne Nomenclature générale professionnelle des actes médicaux (NGAP), et sont régulièrement révisés à la baisse. La NGAP est accessible à l'adresse suivante : http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/medecins/exercer-au-quotidien/nomenclatures-et-codage/ngap.php.
sides/ref-trans/imagerie_dfgsm/chapitre_14_couts_des_examens_d_imagerie_en_france.txt · Dernière modification: 25/05/2018 18:16 par college_radio_cerf