Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref:anesthrea:item_132:conclusion

6. Conclusion

La prise en charge de la douleur aiguë doit faire partie des priorités de tous les soignants. Elle doit pouvoir être prescrite par tous les médecins susceptibles de prendre en charge des patients algiques. Pour ce faire, les modalités de prescription et d'administration d'une analgésie médicamenteuse basique sont très codifiées.

La prise en charge optimale d'un patient souffrant de douleur chronique résulte d'approches multiples (médicamenteuses et non médicamenteuses), utilisées de concert. Ces thérapeutiques doivent pourvoir être mises en place par le plus grand nombre de soignants médicaux et paramédicaux, souvent au sein d’équipes pluridisciplinaires habituées (service de chirurgie, de rhumatologie, de gériatrie…). Les cas de douleur difficile à traiter doivent être pris en charge au sein d’une équipe spécialisée en algologie.

Les médicaments ne doivent pas être le seul composant du traitement, mais doivent être utilisés si nécessaire, en conjonction avec d'autres thérapeutiques. Le choix d'une thérapie appropriée dépend d'une évaluation précise de l'intensité de la douleur, de la cause de la douleur et du type de douleur.

Cependant, la réponse au traitement diffère selon les individus, et aucune approche n'est appropriée pour tous les patients. Les comorbidités doivent être évaluées et traitées. En particulier, la dépression et la douleur chronique coexistent fréquemment ; la douleur aiguë est souvent associée et suivie d'anxiété : les deux doivent être traitées conjointement afin de maximiser la réponse au traitement de chacune.

Item n°132: Thérapeutiques antalgiques médicamenteuses et non médicamenteuses

sides/ref/anesthrea/item_132/conclusion.txt · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)