Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref:anesthrea:item_154:definition

Ceci est une ancienne révision du document !


1. Définition

Septicémie / Bactériémie / Fongémie / Virémie

Le terme septicémie est trop générique et désuet et ne devrait plus être utilisé. Il doit être remplacé par le terme:

  • bactériémie lorsqu’il s’agit d’un passage de bactéries dans le sang,
  • fongémie lorsqu’il s’agit de champignons,
  • virémie lorsqu’il existe un virus en quantité détectable dans le sang (souvent par quantification Polymerase Chain Reaction (PCR)),
  • parasitémie lorsque l’on parle de parasite (ex : Plasmodium sp.).

Ces éléments peuvent être associés ou non à un sepsis.
Il existe 2 types de bactériémies :

  • bactériémie isolée (ou primaire) : sans foyer identifié
  • bactériémie associée à un foyer infectieux (ou secondaire): le mode de révélation peut être un tableau clinique bruyant de « décharge septique » associant frissons, hyperthermie ou hypothermie, hypertension artérielle, tachycardie, polypnée et marbrures, pouvant évoluer vers un état septique grave, ou au contraire, être complètement asymptotique.

SRIS / sepsis / choc septique

SRIS = syndrome de réponse inflammatoire systémique

Le SRIS est présent lorsqu’il existe au moins 2 des signes suivants:

  • Température centrale > 38°C ou < 36°C
  • Fréquence cardiaque > 90 BPM
  • Fréquence respiratoire > 20 cycles/min chez l’adulte (ou PaCO2 <35 mmHg)
  • Leucocytes > 12 G/L, ou < 4G/L (ou >10% de cellules immatures en l’absence d’autres cause connues)

Sepsis = SRIS + infection

Dans le sepsis, l’infection peut être prouvée microbiologiquement ou suspectée cliniquement. Dans un certain nombre de circonstances, le foyer infectieux primitif peut être masqué du fait du terrain du patient ou de traitements chroniques, par exemple immunosuppresseurs.

Sepsis sévère = sepsis + dysfonction d’organe ou hypotension ou hypoperfusion

Au cours du sepsis sévère, l’hypotension initiale est corrigeable par administration d’un remplissage vasculaire par cristalloïde (sérum salé isotonique 9‰, ringer lactate, solutés cristalloïdes balancés) d’au maximum 35 ml.kg-1. Les colloïdes de synthèse (HEA et gelatine) doivent être abandonnés dans le remplissage vasculaire d’un état septique.

Choc septique = sepsis sévère + hypotension persistante

Dans le choc septique, l'hypotension persiste malgré un remplissage vasculaire adéquat, et nécessite l’introduction d’un traitement vasopresseur (Noradrénaline en première intention).

Item n°154: Septicémie, bactériémie, fongémie de l’adulte et de l’enfant

sides/ref/anesthrea/item_154/definition.1404499139.txt.gz · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)