Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref:anesthrea:item_330:pec

6. Prise en charge

Pré-hospitalière

La prise en charge pré-hospitalière est organisée par le SAMU qui déclenche le moyen le plus adapté pour la prise en charge, organise le transport, et prépare l’admission hospitalière.

Un bilan des lésions neurologiques et extra-neurologiques est réalisé et transmis au Centre de Réception et de Régulation des Appels du SAMU.

Le patient est considéré jusqu’à preuve du contraire comme présentant un traumatisme du rachis cervical associé et est mobilisé en bloc tracté.

L’examen neurologique est régulièrement répété à la recherche d’une dégradation secondaire de l’état de vigilance, de l’apparition de signes de localisation, de signes d’engagement cérébral.

En cas de score de Glasgow ≤ 8, le patient est sédaté, intubé puis placé sous ventilation mécanique afin de protéger les voies aériennes et garantir la qualité de l’hématose.

En cas de signes d’HTIC : osmothérapie administrée par voie intraveineuse (mannitol à 20% ou sérum salé hypertonique)

Le maintien d’une pression artérielle systolique à 90 mHg est visé à l’aide si nécessaire d’un remplissage vasculaire (sérum salé isotonique à 0,9%) et/ou de l’administration de catécholamines.

L’orientation d’un traumatisé crânien grave se fait idéalement vers un centre disposant d’un scanner, d’un avis neurochirurgical, et d’un service de réanimation.

Hospitalière

Indications neurochirurgicales formelles

  • Hématome extradural symptomatique
  • Hématome sous-dural aigu dont l’épaisseur est supérieure à 5 mm avec déplacement de la ligne médiane associé supérieur à 5 mm
  • Hydrocéphalie aiguë
  • Embarrures ouvertes

Monitorage de la PIC chez le traumatisé crânien grave

  • En cas de scanner anormal
  • En cas de scanner normal si au moins deux des trois critères suivants :

- Age supérieur à 40 ans
- Déficit moteur
- Episodes d’hypotension artérielle avec pression artérielle systolique inférieure à 90 mmHg

Doppler trans-crânien

Le doppler trans-crânien a l’avantage de pouvoir être réalisé rapidement à l’arrivée du patient et de fournir de manière non invasive, avant même la réalisation du scanner ou la mise en place d’un monitorage invasif de la PIC, des informations pouvant faire suspecter une HTIC et/ou une pression de perfusion cérébrale insuffisante.

Thérapeutiques de l’hypertension intracrânienne aiguë

- Installation du patient : proclive à 30°, tête-cou-tronc dans le même axe, absence de gêne au retour veineux jugulaire
- Sédation, analgésie et ventilation mécanique adaptées
- Prévention et traitement des ACSOS (notamment hypercapnie et hyperthermie)
- En cas de persistance de l’HTIC se discute l’usage de thérapeutiques plus spécifiques : dérivation du LCR, osmothérapie par mannitol 20% ou sérum salé hypertonique, barbituriques avec tracé électro-encéphalographique de burst suppression, craniectomie décompressive

Item n°330: Orientation diagnostique et conduite à tenir devant un traumatisme cranio-facial

sides/ref/anesthrea/item_330/pec.txt · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)