Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref:anesthrea:item_330:pointsclef

0. Points clefs

Les points clefs à retenir

  1. La prise en charge d’un traumatisme crânien grave s’inscrit fréquemment dans le cadre de la prise en charge d’un polytraumatisme
  2. Le cerveau, ne disposant pas de réserves énergétiques, est en situation de complète dépendance vis-à-vis du débit sanguin cérébral
  3. La pression de perfusion cérébrale est la pression motrice générant le débit sanguin cérébral et est égale à la différence entre la pression artérielle moyenne et la pression intracrânienne
  4. Les lésions survenant lors du traumatisme crânien sont qualifiées de primaires et sont le plus souvent liées à un contact direct ou à une décélération
  5. Après un traumatisme crânien, il existe une zone de parenchyme cérébral dite de pénombre ischémique en équilibre précaire entre la survie et l’ischémie cérébrale
  6. La survenue d’agressions cérébrales secondaires d’origine systémique est responsable de l’aggravation des lésions primaires aux dépens de la zone de pénombre
  7. Le niveau de vigilance d’un traumatisé crânien est réalisé au moyen de l’échelle de Glasgow
  8. Un traumatisé crânien grave est défini par un score de Glasgow inférieur ou égal à 8
  9. La tomodensitométrie aux rayons X, associée ou non à un angioscanner à la recherche de dissection des vaisseaux cervicaux, est l’examen de choix à la phase aiguë d’un traumatisme crânien grave
  10. Il existe, dans les suites d’un traumatisme crânien grave, le risque de développement d’une hypertension intracrânienne aiguë qui obère le pronostic vital et fonctionnel du patient neuro-lésé ; elle est, à ce titre, l’objet d’un dépistage systématique et est visée par des thérapeutiques spécifiques


Item n°330: Orientation diagnostique et conduite à tenir devant un traumatisme cranio-facial

sides/ref/anesthrea/item_330/pointsclef.txt · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)