Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref:anesthrea:item_336:complications

4. Complications

Re saignement de l’anévrisme artériel avant sécurisation

La récidive hémorragique survient dans 30% des cas, toujours plus grave que l’hémorragie initiale, avec une mortalité très élevée, supérieure à 70%. Elle peut survenir jusqu’au 10ème jour de la prise en charge. Pour cette raison, il est recommandé de traiter l’anévrisme de façon précoce pour éviter de risque de re saignement.

Hydrocéphalie aigue obstructive

Elle est objectivée sur le scanner cérébral non injecté par une dilatation des ventricules cérébraux. Elle est favorisée par la présence d’une inondation de sang intra ventriculaire qui crée un obstacle à l’écoulement du LCR et génère une hydrocéphalie aigue. Ce phénomène à lui seul peut être responsable de troubles de la conscience et d’une dégradation neurologique surajoutée, indépendamment de l’HSA elle même.

Figure 5 : HSA compliquée d’une inondation ventriculaire au niveau des ventricules latéraux (A), drainée par une sonde de dérivation ventriculaire externe (DVE) en place au sein de la corne frontale du ventricule latéral gauche (B), dilatation des cornes temporales des ventricules latéraux (C).

Hémorragie cérébro-méningée

L’hémorragie cérébro-méningée se définit par l’association d’une HSA à une inondation de sang ventriculaire et/ou à un hématome intracérébral intra-parenchymateux.

Vasospasme

Le vasospasme est un spasme des artères intracérébrales lié à un facteur spasmogène : la présence de sang dans les espaces sous-arachnoïdiens. Il s’agit d’une modification histologique des artères de la base du crâne liée à une prolifération de cellules au sein de leur paroi, réduisant ainsi leur calibre. Celui-ci survient de façon élective entre le 4ème et le 14ème jour après le saignement.

Le risque est la constitution d’un AVC ischémique d’aval par réduction importante de l’apport en oxygène aux tissus cérébraux.

Les signes cliniques sont la ré aggravation des céphalées, l’apparition d’une confusion, d’un déficit neurologique focal sensitif ou moteur (hémiparésie ou aphasie), de troubles de la conscience ou encore une hyperthermie.

Le moyen de dépistage paraclinique est l’élévation des vélocités au doppler transcrânien, qui doit être réalisé quotidiennement. Il est confirmé sur le scanner cérébral de perfusion et l’angiographie cérébrale.

Hypertension intracrânienne (HTIC)

L’HTIC est une augmentation de la pression intracrânienne (PIC). Celle-ci peut être générée par un œdème cérébral isolé, par une hydrocéphalie aigue, ou par un hématome intracrânien. Elle peut être responsable d’un engagement cérébral et du décès du patient.

Complications générales

Elles comprennent les complications liées au traitement de l’anévrisme, les complications médicales liées à l’alitement prolongé et au séjour en réanimation (complications de décubitus..), hyponatrémie, hyperglycémie, troubles du rythme cardiaque, épilepsie….


Item n° 336 : Hémorragie méningée

sides/ref/anesthrea/item_336/complications.txt · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)