Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref:anesthrea:item_336:physiopathologie

1. Physiopathologie et définition

Anatomie de la vascularisation artérielle intracrânienne

Figure 1 : Polygone de Willis schématisé d’après F.H. Netter, Atlas d’anatomie humaine, éditions Masson : artères de l’encéphale (A), image scannographique reconstruite (angioscanner cérébral) d’un polygone de Willis normal (B).

Le polygone de Willis comporte:

  • deux artères carotides internes (ACI) avec un siphon carotidien à leur terminaison
  • deux artères cérébrales moyennes (ACM ou artères sylviennes)
  • deux artères cérébrales antérieures (ACA)
  • deux artères cérébrales postérieures (ACP)
  • une artère communicante antérieure, unique (A. Comm. Ant)
  • deux artères communicantes postérieures (A. Comm. Post)
  • un tronc basilaire (TB)
  • deux artères vertébrales (AV).

Il existe de nombreuses variantes de ce polygone de Willis, et il n’est complet, fonctionnel et idéal seulement chez 13 à 21% de la population.

Méninges

Les méninges sont les trois enveloppes du système nerveux central, comportant de dehors en dedans la dure-mère, l’arachnoïde, la pie-mère.
L’espace sous-arachnoïdien est situé entre l’arachnoïde en dehors et la pie-mère en dedans. Il contient le liquide céphalo-rachidien (LCR).
Le LCR est sécrété de façon active (environ 20 ml/heure) par les plexus choroïdes, situés au niveau des ventricules. Il est ensuite résorbé de façon passive (par un gradient de pression) depuis l’espace sous-arachnoïdien vers le sinus longitudinal supérieur (sinus veineux) par des villosités arachnoïdiennes , les granulations de Pacchioni.
Les artères cérébrales cheminent au niveau de l’espace sous-arachnoïdien.

Hémorragie méningée ou hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA)

L’hémorragie méningée correspond à la présence de sang dans les espaces sous-arachnoïdiens. Elle peut survenir dans deux situations cliniques différentes :

  • L’HSA non traumatique: Il s’agit d’une hémorragie méningée spontanée, survenant en dehors de tout traumatisme crânien, dans un contexte de céphalée brutale. C’est une urgence vitale diagnostique et thérapeutique. Toute HSA non traumatique est une hémorragie méningée par rupture d’un anévrisme artériel intracrânien jusqu’à preuve du contraire.
  • L’HSA post traumatique : Celle-ci peut survenir lors d’un traumatisme crânien et est le témoin de la sévérité de l’impact. L’HSA est le plus souvent associée à d’autres lésions traumatiques (hématome intra crânien, hématome extradural, hématome sous-dural….). Elle ne requiert pas de traitement en urgence.



Item n° 336 : Hémorragie méningée

sides/ref/anesthrea/item_336/physiopathologie.txt · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)