Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref-trans:imagerie:item_145:start



Item 145 (Imagerie) - Infections nasosinusiennes de l'adulte et de l'enfant

Item 145 - UE 06 - Infections nasosinusiennes de l'adulte et de l'enfant

  • Connaître les différentes formes de sinusite et les explorations éventuellement nécessaires pour en étayer le diagnostic.
  • Connaître les arguments cliniques permettant de distinguer une sinusite maxillaire aiguë, d'une rhinite ou d'une rhinopharyngite.
  • Prescrire le traitement approprié, antibiotique et/ou symptomatique, à un patient présentant une sinusite maxillaire aiguë, une rhinite, une rhinopharyngite.
  • Diagnostiquer et connaître les complications et les principes du traitement d'une ethmoïdite aiguë du nourrisson et de l'enfant.

Généralités

On distingue les sinusites aiguës, d'une durée inférieure à quatre semaines, dont le diagnostic reste clinique, des sinusites récidivantes et des sinusites chroniques, infectieuses ou inflammatoires.

Stratégie d'exploration en imagerie

En cas de sinusite chronique

L'imagerie a pour but de préciser la topographie et l'extension de la sinusite, de rechercher des arguments pour une atteinte chronique, de rechercher une cause individualisable, et de repérer les variantes anatomiques à risque chirurgical. L'imagerie de référence est le scanner des sinus sans injection de produit de contraste iodé, en haute résolution.

En cas de sinusite aiguë

Aucune imagerie n'est requise dans les formes simples.

Cependant, l'IRM cérébrale doit être réalisée en urgence s'il existe des signes cliniques de complications orbitaires (cellulite, abcès sous-périosté compliquant une ethmoïdite) ou intracrâniennes (empyème, abcès intracérébral, thrombophlébite).

Chez l'adulte, la rhinosinusite est préférentiellement maxillaire et l'analyse des racines dentaires maxillaires sera systématique à la recherche d'un potentiel foyer infectieux dentaire. Une sinusite maxillaire aiguë doit faire rechercher une sinusite d'origine dentaire ou tumorale.

Une sinusite sphénoïdale est potentiellement grave du fait des rapports étroits avec les apex orbitaires et les sinus caverneux.

L'IRM des sinus est également indiquée dans les cas de sinusites de présentation clinique ou tomodensitométrique pseudo-tumorales, à la recherche d'une lésion tumorale sous-jacente.

Sémiologie

Une rhinosinusite aiguë peut se traduire en scanner par un comblement sinusien complet ou associé à un niveau hydro-aérique ou à des bulles d'air au sein du comblement.

La sinusite chronique prend l'aspect d'un épaississement muqueux irrégulier, d'opacités polypoïdes, parfois d'un comblement complet d'un sinus (fig. 1). Un signe caractéristique est l'ostéosclérose des parois sinusiennes. On observe fréquemment une diminution de taille de la cavité sinusienne.


Fig. 1 Scanner en coupe axiale centrée sur les sinus maxillaires.

Sinusite chronique avec ostéosclérose des parois (flèche), comblement muqueux et diminution de taille des sinus.


Points clés et synthèse


  • Les sinusites aiguës ne requièrent pas d'imagerie sauf complications (orbitaires, intracrâniennes).
  • Dans les sinusites chroniques, la TDM des sinus est l'examen de référence.


sides/ref-trans/imagerie/item_145/start.txt · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)