Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref-trans:imagerie:item_192:start

Ceci est une ancienne révision du document !


Item 192 (Imagerie) - Polyarthrite rhumatoïde



Généralités

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une synovite proliférative et destructrice évoluant par poussées suivies de périodes de rémission. Son pronostic fonctionnel demeure sévère.

La PR touche 1 à 3 % des adultes. Elle commence à tout âge avec un pic autour de 50 ans. Elle est trois à cinq fois plus fréquente chez la femme. Elle se caractérise par l'atteinte bilatérale et symétrique des articulations du squelette appendiculaire, notamment distal et sur le versant externe (poignets, mains, avant-pieds). Le rachis cervical peut également être affecté.

Stratégie d'exploration en imagerie

La radiographie standard est la technique de référence, réalisée en 1re intention (fig. 1) :

  • on recherche une arthrite symétrique des poignets, métacarpophalangiennes, métatarsophalangiennes et interphalangiennes proximales ;
  • on élimine un diagnostic différentiel (tumeur, traumatisme).

Rappel : en cas d'atteinte d'une seule articulation, l'aspect est similaire à celui d'une arthrite septique.

  • L'échographie permet la détection de l'épanchement articulaire, de la synovite et des érosions osseuses.
  • L'IRM permet une détection plus sensible des érosions et de la synovite. Elle est à réaliser si le bilan radiographique à l'échographie n'est pas contributif.
  • La scintigraphie osseuse n'est pas indiquée en 1re intention.

Fig.1 Polyarthrite rhumatoïde. Radiographie du poignet et de la main montrant des pincements des interlignes radiocarpien, carpométacarpien et métacarpophalangien (flèche), des érosions du bord radial des têtes des métacarpiens et des os du carpe (têtes de flèches) et une déviation des doigts (coup de vent ulnaire) (astérisque).


Sémiologie

Radiographies

  • Tuméfaction synoviale.
  • Déminéralisation péri-articulaire.
  • Pincement diffus de l'interligne articulaire.
  • Encoches ou érosions osseuses marginales (aux zones de réflexion synoviale).
  • Déviation/luxation secondaire à l'atteinte capsuloligamentaire :
  • main : attitude en « coup de vent ulnaire » ;
  • colonne cervicale : diastasis C1/C2 par atteinte du ligament transverse (augmentation de la distance entre l'arc antérieur de C1 et l'odontoïde).
  • Absence d'ostéophyte.

IRM

  • Épanchement intra-articulaire : hyposignal T1, hypersignal T2.
  • Synovite : synoviale épaissie, en hyposignal T1, hypersignal T2, prise de contraste en T1 après injection de contraste.
  • Érosions : zone d'interruption corticale bien visible en T1.
  • Ostéite inflammatoire (œdème osseux) : anomalies de signal en hyposignal T1, en hypersignal T2, avec prise de contraste en T1 après injection de contraste.
sides/ref-trans/imagerie/item_192/start.1450290384.txt.gz · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)