Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref-trans:imagerie:multi-items:item_087:start



Item 087,044,127,147,296 (Imagerie) - Altération de la fonction auditive

Item 87 - UE 04 - Altération de la fonction auditive

  • Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents et principes de traitement.
  • Particularités chez l'enfant et chez le sujet âgé.

Item 44 - UE 02 - Suivi d'un nourrisson, d'un enfant et d'un adolescent normal. Dépistage des anomalies orthopédiques, des troubles visuels et auditifs. Examens de santé obligatoires. Médecine scolaire. Mortalité et morbidité infantiles

  • Assurer le suivi d'un nourrisson, d'un enfant et d'un adolescent normaux.
  • Argumenter les modalités de dépistage et de prévention des troubles de la vue et de l'ouïe.
  • Argumenter les modalités de dépistage et de prévention des principales anomalies orthopédiques.
  • Connaître les modalités du dépistage de la luxation congénitale de la hanche au cours des six premiers mois.
  • Connaître la morphologie des membres inférieurs de l'enfant et son évolution au cours de la croissance.
  • Connaître les déformations du rachis de l'enfant et de l'adolescent, les modalités de leur dépistage, et leurs conséquences.

Item 127 - UE 05 - Déficit neurosensoriel chez le sujet âgé

  • Diagnostiquer les maladies de la vision liées au vieillissement et en discuter la prise en charge thérapeutique, préventive et curative.
  • Diagnostiquer une cataracte, connaître les conséquences, les principes de traitement.
  • Diagnostiquer les troubles de l'audition liés au vieillissement, et en discuter la prise en charge thérapeutique, préventive et curative.

Item 147 - UE 06 - Otites infectieuses de l'adulte et de l'enfant

  • Connaître les agents infectieux responsables de l'otite moyenne aiguë (OMA) et leur profil de sensibilité.
  • Connaître les éléments diagnostiques et la stratégie de prise en charge d'une OMA purulente, d'une otite externe, d'une otite séromuqueuse.
  • Prescrire le traitement approprié, antibiotique et/ou symptomatique, à un patient présentant une OMA purulente en première intention et en cas d'échec.
  • Diagnostiquer une otite moyenne chronique dangereuse ou cholestéatomateuse.

Item 296 - UE 09 - Tumeurs intracrâniennes

  • Diagnostiquer une tumeur intracrânienne.
  • Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.

Plusieurs situations sont à distinguer selon l'âge, le contexte clinique et les résultats de l'examen ORL (aspect du tympan, type de surdité d'après les données audiométriques).

Surdité de transmission à tympan normal

Généralités

Surdité de transmission uni- ou bilatérale avec un tympan normal en otoscopie (excluant une otite).

Stratégie d'exploration en imagerie

Le scanner des rochers en fenêtres osseuses est l'examen de référence, réalisé sans injection de produit de contraste iodé et en haute résolution à la recherche :

  • d'une otospongiose, qui est l'étiologie la plus fréquente des surdités de transmission à tympan normal chez l'adulte ; c'est une ostéodystrophie de l'os labyrinthique à prédominance féminine, réalisant un blocage de la platine de l'étrier ;
  • d'autres étiologies moins fréquentes :
    • malformation de la chaîne ossiculaire en particulier de l'étrier,
    • fixation de la chaîne ossiculaire,
    • déhiscence du canal semi-circulaire supérieur,
    • rupture ou luxation ossiculaire passée inaperçue (surtout chez l'enfant).

Il permet de mettre en évidence des variantes anatomiques à risque lors de la chirurgie, en particulier une déhiscence de la 2e portion du nerf facial, une déhiscence de la coque osseuse de la veine jugulaire interne, etc.

L'analyse de l'oreille interne (labyrinthe) sera systématique car certaines malformations de l'oreille interne se manifestent par une surdité de transmission par blocage de la platine de l'étrier et cela contre-indique toute chirurgie de la platine.

Sémiologie

En TDM, les signes en faveur d'une otospongiose sont l'épaississement de la platine de l'étrier et la présence de foyers d'hypodensité de la région préstapédienne (fig. 1 et 2).

Points clés et synthèse


  • Toute surdité de transmission à tympan normal nécessite un scanner des rochers avant toute chirurgie.
  • L'otospongiose en est la cause la plus fréquente.



Fig. 1 Cholestéatome : coupe axiale TDM de l'oreille droite en constantes osseuses.

Mise en évidence d'un foyer d'hypodensité préstapédien de plus de 1 mm (flèche) : otospongiose de stade II.


Fig. 2 Cholestéatome : otospongiose de stade IVA.

Foyers d'hypodensité préstapédien et de l'os labyrinthique antérieur (flèche).


Surdité de transmission à tympan anormal

Surdité de perception

Stratégie d'exploration en imagerie

L'imagerie sera demandée en cas d'unilatéralité ou d'asymétrie de la surdité.

L'IRM des méats auditifs internes est l'examen de référence qui permettra d'analyser l'oreille interne et les voies de conduction auditives : le nerf cochléovestibulaire dans le méat auditif interne, l'angle pontocérébelleux, mais aussi les noyaux cochléovestibulaires au niveau du tronc cérébral ainsi que le parenchyme cérébral.

Sémiologie

La pathologie la plus fréquente est le neurinome de l'acoustique (schwannome du nerf auditif, encore appelé schwannome vestibulaire) (fig. 3) :

  • tumeur bien limitée de l'angle pontocérébelleux, centrée sur le conduit auditif interne présentant un angle de raccordement aigu avec la face postérieure du rocher ;
  • élargissement fréquent du conduit auditif interne ;
  • prise de contraste intense et souvent homogène (car tumeur extra-axiale) ;
  • extension extracanalaire possible pouvant entraîner un effet de masse sur le tronc cérébral, voire une hydrocéphalie par compression du 4e ventricule.

Les autres tumeurs de l'angle pontocérébelleux sont moins fréquentes, parmi elles le méningiome de l'angle pontocérébelleux.


Fig. 3 Schwannome vestibulaire.

IRM en coupe axiale en T1 après injection de produit de contraste : tumeur centrée sur l'angle pontocérébelleux et le méat auditif interne (flèche) avec prise de contraste intense.


Surdité de perception de l'enfant

Généralités

Dépistée de plus en plus précocement (test en maternité), la mise en évidence d'une surdité de perception bilatérale profonde de l'enfant justifie une imagerie précoce en vue d'une pose d'implant cochléaire.

Une surdité unilatérale est souvent de découverte tardive, à l'âge scolaire.

La présence d'une malformation de l'oreille externe, du conduit auditif externe ou du massif facial doivent faire réaliser des potentiels évoqués auditifs afin de rechercher une atteinte de l'oreille interne : si les potentiels évoqués auditifs sont normaux, l'imagerie, pour le bilan malformatif de l'oreille moyenne, peut être différée.

Stratégie d'exploration

En cas de surdité profonde bilatérale, le couple TDM/IRM des rochers est nécessaire au bilan pré-implant pour l'étude de l'oreille interne et des structures nerveuses cochléovestibulaires.

L'IRM de l'encéphale est aussi nécessaire pour éliminer des pathologies associées (malformations, leucodystrophie, etc.).

Sémiologie radiologique

Les principales anomalies de l'oreille interne à rechercher au scanner (fig. 4) et à l'IRM sont des malformations :

  • de la cochlée : dysplasie cochléaire avec partition anormale de la cochlée (par exemple, malformation de Mondini) ;
  • du canal cochléaire : hypoplasie ou aspect élargi (risque d'oreille geyser) ;
  • des canaux semi-circulaires et du vestibule ;
  • une dilatation de l'aqueduc du vestibule.

Fig. 4 Scanner d'oreille en coupes axiales successives centrées sur l'oreille gauche, montrant une dilatation de l'aqueduc du vestibule (flèche épaisse, A) associée à une malformation de la cochlée : partition anormale de la cochlée (flèche fine, B) correspondant à une malformation de Mondini.


sides/ref-trans/imagerie/multi-items/item_087/start.txt · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)