Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref:anesthrea:item_265_unique

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
sides:ref:anesthrea:item_265_unique [03/09/2016 15:19]
mathieu_raux [Diagnostic étiologique des acidoses métaboliques]
sides:ref:anesthrea:item_265_unique [30/04/2018 13:55] (Version actuelle)
Ligne 220: Ligne 220:
  
 L’osmolarité,​ qui reflète l’état d’hydratation intracellulaire,​ est ajustée en grande partie par l’intermédiaire de la régulation rénale du bilan de l’eau via l’hormone antidiurétique (ADH). L’ADH, peptide synthétisé par l’hypothalamus,​ agit au niveau du tube collecteur en augmentant leur perméabilité à l’eau et module ainsi la réabsorption de l’eau. Le principal stimulus de la sécrétion d’ADH est l’osmolarité plasmatique : en cas d’hypoosmolarité plasmatique (hyperhydratation intracellulaire),​ la sécrétion d’ADH est réduite ce qui diminue la perméabilité à l’eau du tubule distal et du tube collecteur, et augmente ainsi l’excrétion rénale d’eau ; en cas d’hyperosmolarité plasmatique (hyperhydratation intracellulaire),​ la sécrétion d’ADH par l’hypophyse est augmentée, ce qui augmente la perméabilité à l’eau du tubule distale et du tube collecteur, et diminue ainsi l’excrétion rénale d’eau). En conclusion, la natrémie est le reflet de l’osmolarité,​ du bilan hydrique et de l’hydratation intracellulaire,​ le sel est le reflet du bilan sodé et de l’hydratation extracellulaire.\\ L’osmolarité,​ qui reflète l’état d’hydratation intracellulaire,​ est ajustée en grande partie par l’intermédiaire de la régulation rénale du bilan de l’eau via l’hormone antidiurétique (ADH). L’ADH, peptide synthétisé par l’hypothalamus,​ agit au niveau du tube collecteur en augmentant leur perméabilité à l’eau et module ainsi la réabsorption de l’eau. Le principal stimulus de la sécrétion d’ADH est l’osmolarité plasmatique : en cas d’hypoosmolarité plasmatique (hyperhydratation intracellulaire),​ la sécrétion d’ADH est réduite ce qui diminue la perméabilité à l’eau du tubule distal et du tube collecteur, et augmente ainsi l’excrétion rénale d’eau ; en cas d’hyperosmolarité plasmatique (hyperhydratation intracellulaire),​ la sécrétion d’ADH par l’hypophyse est augmentée, ce qui augmente la perméabilité à l’eau du tubule distale et du tube collecteur, et diminue ainsi l’excrétion rénale d’eau). En conclusion, la natrémie est le reflet de l’osmolarité,​ du bilan hydrique et de l’hydratation intracellulaire,​ le sel est le reflet du bilan sodé et de l’hydratation extracellulaire.\\
- +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_265:​265_figure4.png?​direct&​300 |}} 
-Figure 4Compartiments liquidiens de l’organisme et osmose+**Figure 4**: Compartiments liquidiens de l’organisme et osmose
    
  
sides/ref/anesthrea/item_265_unique.txt · Dernière modification: 30/04/2018 13:55 (modification externe)