Wiki-SIDES

Espace des référentiels de spécialités pour SIDES

Outils pour utilisateurs

Outils du site


sides:ref:anesthrea:item_329_membres_unique

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
sides:ref:anesthrea:item_329_membres_unique [03/09/2016 19:42]
mathieu_raux [Principes du traitement chirurgical des fractures fermées]
sides:ref:anesthrea:item_329_membres_unique [30/04/2018 15:55] (Version actuelle)
Ligne 175: Ligne 175:
   * Cauchoix III et Gustilo III → l’ostéosynthèse fait habituellement appel à un fixateur externe   * Cauchoix III et Gustilo III → l’ostéosynthèse fait habituellement appel à un fixateur externe
 \\ \\
 +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_329_membres:​329_membres_fig11.png?​direct |}}
 **Figure 11 **: Fixateur externe, fracture Gustilo IIIa\\ **Figure 11 **: Fixateur externe, fracture Gustilo IIIa\\
 \\ \\
 +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_329_membres:​329_membres_fig12.png?​direct |}}
 **Figure 12 **: Fixateur externe, détail\\ **Figure 12 **: Fixateur externe, détail\\
 \\ \\
Ligne 199: Ligne 201:
 Certaines fractures de l’humérus,​ siégeant à la jonction 1/3 moyen - 1/3 inférieur, occasionnent fréquemment des lésions du nerf radial, qui chemine à la face postérieure de l’humérus et croise le bord latéral à ce niveau.\\ Certaines fractures de l’humérus,​ siégeant à la jonction 1/3 moyen - 1/3 inférieur, occasionnent fréquemment des lésions du nerf radial, qui chemine à la face postérieure de l’humérus et croise le bord latéral à ce niveau.\\
 \\ \\
 +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_329_membres:​329_membres_fig13.png?​direct |}}
 **Figure 13 **: Fracture du 1/3 inférieur de l'​humérus provoquant une lésion du nerf radial \\ **Figure 13 **: Fracture du 1/3 inférieur de l'​humérus provoquant une lésion du nerf radial \\
 \\ \\
 +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_329_membres:​329_membres_fig14.png?​direct |}}
 **Figure 14 **: Libération et suture du nerf radial \\ **Figure 14 **: Libération et suture du nerf radial \\
 \\ \\
Ligne 225: Ligne 229:
 Aucun autre examen n’est nécessaire et la suspicion clinique du syndrome des loges, confirmé par la prise des pressions au lit du patient indique l’aponévrotomie en urgence.\\ Aucun autre examen n’est nécessaire et la suspicion clinique du syndrome des loges, confirmé par la prise des pressions au lit du patient indique l’aponévrotomie en urgence.\\
 \\ \\
 +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_329_membres:​329_membres_fig15.png?​direct |}}
 **Figure 15 **: Mesure des pressions musculaires de la loge latérale de la jambe\\ **Figure 15 **: Mesure des pressions musculaires de la loge latérale de la jambe\\
 \\ \\
Ligne 232: Ligne 237:
 Les pansements seront ensuite réalisés tous les deux jours et éventuellement complétés d’une excision des tissus nécrotiques.\\ Les pansements seront ensuite réalisés tous les deux jours et éventuellement complétés d’une excision des tissus nécrotiques.\\
 \\ \\
 +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_329_membres:​329_membres_fig16.png?​direct |}}
 **Figure 16 **: Aponévrotomie de la loge latérale de la jambe et de la loge antérieure du pied\\ **Figure 16 **: Aponévrotomie de la loge latérale de la jambe et de la loge antérieure du pied\\
 \\ \\
Ligne 244: Ligne 250:
 L’incidence de l’embolie graisseuse incidence varie de 0,5% en cas de fracture isolée d’un os long à près de 30% lorsque les fractures intéressent plusieurs os longs (fémur et tibia notamment) et le bassin. Les facteurs favorisant sont la multiplicité des fractures, leur mauvaise immobilisation,​ un transport prolongé et l’hypovolémie.\\ L’incidence de l’embolie graisseuse incidence varie de 0,5% en cas de fracture isolée d’un os long à près de 30% lorsque les fractures intéressent plusieurs os longs (fémur et tibia notamment) et le bassin. Les facteurs favorisant sont la multiplicité des fractures, leur mauvaise immobilisation,​ un transport prolongé et l’hypovolémie.\\
 \\ \\
 +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_329_membres:​329_membres_fig17.png?​direct |}}
 **Figure 17** : Fractures des deux fémurs\\ **Figure 17** : Fractures des deux fémurs\\
 \\ \\
Ligne 253: Ligne 260:
 La //triade de Gurd// ​ associe de manière inconstante une atteinte respiratoire (œdème pulmonaire lésionnel),​ des manifestations neuropsychiques polymorphes (conséquences des emboles systémiques et de l’hypoxie cérébrale) et une atteinte cutanéo-muqueuse (purpura pétéchial du tronc, de la muqueuse buccale et des conjonctives,​ retrouvé chez 60% des patients).\\ La //triade de Gurd// ​ associe de manière inconstante une atteinte respiratoire (œdème pulmonaire lésionnel),​ des manifestations neuropsychiques polymorphes (conséquences des emboles systémiques et de l’hypoxie cérébrale) et une atteinte cutanéo-muqueuse (purpura pétéchial du tronc, de la muqueuse buccale et des conjonctives,​ retrouvé chez 60% des patients).\\
 \\ \\
 +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_329_membres:​329_membres_fig18.png?​direct |}}
 **Figure 18** : Pétéchies du tronc chez un patient atteint du syndrome d'​embolie graisseuse\\ **Figure 18** : Pétéchies du tronc chez un patient atteint du syndrome d'​embolie graisseuse\\
 \\ \\
 +{{ :​sides:​ref:​anesthrea:​item_329_membres:​329_membres_fig19.png?​direct |}}
 **Figure 19** : TDM thoracique chez le même patient\\ **Figure 19** : TDM thoracique chez le même patient\\
 \\ \\
sides/ref/anesthrea/item_329_membres_unique.1472924538.txt.gz · Dernière modification: 30/04/2018 15:55 (modification externe)